Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Descente aux enfers d'un enfant au Québec

La descente aux enfers d'un enfant franco-canadien (né au Québec) victime d'une détection précoce erronée au Québec en garderie par des personnes incompétentes. Tout ça pour un problème de vision!


Acte 4 : Pourquoi nous n'y avons jamais cru?

Publié par histoiredegregoire sur 2 Mai 2012, 00:52am

Catégories : #1.descente aux enfers

 

D'abord parce que ce sont simplement ces deux personnes de la garderie qu’il a rencontrées dans sa vie qui se sont attelées à asseoir leur théorie (à savoir le diagnostic d'asperger). En gros, elles ont tout fait pour le prouver. Et pour cela elles l'ont maltraité.

Deux lologues n’ont effectué aucun test. Pour la première, il semble qu’elle ait suivi le « diagnostic » de la garderie sans trop se poser de question. Il s’agissait d’une éventualité parmi tant d’autres. Mais comme cette éventualité avait été évoquée (plus qu’évoquée, prouvée par des mensonges de la garderie), il fallait vérifier dans ce sens, trouver les ressources pour poursuivre « le diagnostic ». Son bilan lors de sa comparution devant son Ordre, pas très clair, semble évoquer la bonne foi, pourquoi pas cette piste plutôt qu’une autre, tellement l’engouement de l'autisme est fort au Québec. D’ailleurs, elle a eu des contacts avec lologue 2. On l’a appris à sa comparution devant son Ordre, même si le nom de Grégoire n’avait pas été évoqué. J’apprendrai que bien plus tard qu’au Québec l’autisme est soupçonné pour tout : précocité, problèmes moteurs, troubles du langage...
J’avais trouvé lologue 2 grâce à une association de parents, pas grâce à la première lologue, mais j’ai appris ce contact entre les deux lors de la comparution à l’Ordre. Lologue 2 était une soi-disant spécialiste de la question... Lologue 2 avouera plus tard qu’elle n’a effectué aucun diagnostic n’ayant pas les éléments en main. Donc, le « diagnostic » restait finalement celui de la garderie. Par contre, la directrice aura un argument de poids (sa conversation entre lologue 2; conversation qui a eu lieu alors que lologue 2 n'en avait pas le mandat) lorsqu’elle le communiquera aux écoles. C’est ce qui nous perdra et nous serons alors obligés à ce moment-là de quitter le Québec.

 

Pour nous, et c'est ce que je revendique encore aujourd'hui : ce sont des médecins spécialistes en équipe pluridisciplinaire qui font des diagnostics aussi graves, pas du personnel de garderie.

   

 

Ensuite, sans médecin, sans aucun spécialiste et surtout sans tests, on n’y croyait pas. Ça ne correspondait pas, un point c’est tout !

 

Par contre, personne ne nous a parlé de motricité...

 

C’était encore à nous de le prouver et plus on tentait de le prouver, moins on y parvenait en dépensant de l’argent encore et encore. On s’enfonçait dans les sables mouvants...

Voici les paysages qu'il a eu l'occasion de voir en 2009 et 2010 : Les Everglades et Miami

Cap Canaveral (printemps 2009) et janvier 2010, San Francisco (été 2010) et Texas (décembre 2009).

J'ai toujours vu un gamin qui allait vers les autres, qui s'intéressaient à plein de choses. Nous savions que c'était vraiment ailleurs qu'il fallait aller chercher les causes de son mal-être.

 

 

IMG_2132--Resolution-de-l-ecran-.JPG

 

IMG_1836--Resolution-de-l-ecran-.JPGIMG_3016--Resolution-de-l-ecran-.JPGIMG_2560--Resolution-de-l-ecran-.JPG

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents